Publicités
Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘accouchement’

Bon j’aborde aujourd’hui très impudiquement un sujet tabou dont on ne parle pas assez .

Avant mon premier accouchement j’avais vaguement entendu parler de l’épisiotomie mais je ne me doutais pas qu’elles étaient si fréquentes et je n’avais pas pensé une seule seconde que j’allais en avoir une .

On ne le dit pas assez je trouve , l’accouchement fait mal , certes  , mais l’après- accouchement peu être PIRE  😦 

Il ne faut pas croire qu’une fois la bête expulsée on se retrouve avec son corps d’avant en 3 secondes .

Oh que non !

Et je ne parle même pas de la perte de poids là mais des surprises qui peuvent arriver après avoir accouché :

Saigner des trucs affreux , noirs et malodorants pendant 3 semaines , pleurer sans raison , avoir de gros maux de ventre et des coliques ,avoir une  mycose vaginale voire même une infection urinaire , se coincer le dos régulièrement , se sentir moche et nulle , avoir envie de dormir tout le temps , souffrir de son épisiotomie , généralement agréablement couplée avec une crise d’hémorroïdes , avoir des maux d’estomac et des nausées …etc .

…Etc.

Bref , j’ai un peu expérimenté tout ça pour ma première grossesse avec en tête de violentes douleurs d’épisiotomie .

Comme je vous le disais , à Robert Debré  j’étais tombée sur une mauvaise équipe  avec des sages femmes fatiguées et désagréables qui faisaient tout pour que j’accouche le plus rapidement possible quitte à me brusquer . ( Ava est née à 16h59 , elles devaient toutes finir à 17 h , ça doit être ça ).

Au moment de l’expulsion , d’entrée de jeu , une sage femme  m’a fait une épisiotomie , sans même me prévenir et sans voir si le bébé pouvait sortir sans 😦

C’est scandaleux , il faudrait limite porter plainte .

Je n’oublierai jamais sa ( vilaine ) tête exaspérée et son coup de ciseau qui m’a pourri la vie pendant plus d’un an 😦

Si je la croisais aujourd’hui je crois que j’aurais encore envie de la gifler 😦

Sur le coup je n’ai rien senti , on m’a ensuite raccommodée à la va vite et je reste persuadée qu’on a bâclé le travail dans cette région haute en sensibilité .

Les douleurs sont apparues quelques heures après , atroces , avec du Doliprane comme seule antalgique.

A Bichat remarquez c’est pareil , il y a une gestion DÉPLORABLE de la douleur dans les hôpitaux français . On passe toutes les heures  demander de noter la douleur de 1 à 10 . Mais pour quoi faire ? Puisqu’ à 9 on me propose… un spasfon  . RI-DI-CULE !

Foutage de gueule .

pffffffffff

Ils ne proposent rien d’un peu fort car ils ont peur que sans douleur on passe à côté d’une infection ( version officielle )  .

!!!!!!! 

Vivons nous vraiment dans un pays si en avance dans la médecine alors qu’on nous laisse sciemment souffrir le martyre ?

Si un médecin peut me répondre j’en serais ravie , pourquoi la douleur est elle si peu prise en charge ? Alors que les antalgiques et les analgésiques existent .

Je m’ emballe un peu …

Pour Ava mon épisiotomie n’a pas daigné commencer à cicatriser avant 1 mois 1/2 et elle était à vif . (Rien que le contact de la culotte était insupportable) .

Evidemment puisque je ne l’avais pas du tout digérée  dans ma tête ni acceptée dans mon corps . Je me sentais mutilée , blessée dans mon corps de femme . Comme un viol . Les mots sont forts et lourds de sens mais me paraissent justifiés et après mon intimité me dégoûtait et j’avais perdu confiance en moi  . J’ai regardé mon périnée dans une glace et j’ai pleuré d’effroi tellement il était devenu moche et repoussant.

Et je ne pouvais pas m’asseoir , j’avais mal dans toutes les positions . C’est sûr que ça n’a pas aidé mon allaitement .

Après une nuit blanche de douleurs je suis même allée en pleurs aux Urgences où on m’a proposé …du Doliprane !

Pffffffff ….

Une fois qu’elle a commencé à cicatriser  la douleur est partie mais la cicatrice  s’est beaucoup  indurée , elle a formé un gros boudin en relief ,  bien douloureux lors des rapports  😦

Ma généraliste m’a prescrit 10 séances de massage  avec une ( jolie )  kiné .

Elle me massait la cicatrice avec un gel ou une huile pendant 15 minutes , ça me faisait tellement mal que je pleurais à chaque fois et  je devais bien me retenir pour ne pas lui arracher le bras de rage .

( alors qu’Arnaud s’imaginait bien d’autres choses de ces séances …tsssss … )

La vilaine sage femme m’avait dit , «avec l’épisiotomie vous aurez une gêne pendant 3 jours ( ben voyons ! )  et vous pourrez reprendre les rapports sexuels d’ici 3 semaines ». ( Ce qui n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd ) .

J’avais tellement mal qu’il a fallu attendre 3 mois et  les débuts ont été laborieux . Il a fallu ruser  . Pendant 1 an la cicatrice a plus ou moins pourri notre vie de couple . Si j’étais tombée sur un homme moins patient et compréhensif  j’aurais pu limite divorcer . La première année après Ava n’a pas été follement trépidante . (En même temps l’arrivée d’un bébé bouleverse beaucoup la vie sexuelle , non ? )

Avec le temps l’induration a  totalement disparu et la douleur au début des rapports s’est atténuée  , j’ai quand même pris une vraie cochonnerie pendant quelques mois pour  l’ éliminer définitivement : 3 gouttes de Rivotril tous les soirs au coucher .

Ce n’est pas un médicament à la base pour cela mais pour moi il a été magique pour mes douleurs de cicatrice .

Et il a étonnamment relancer mes ardeurs  . Et les choses sont rentrées dans l’ordre .

Je me serais quand même bien passé de cette petite année de galère .

 

Cette deuxième épisiotomie je la vis beaucoup mieux même si j’ai aussi souffert ( une grosse semaine )  et même si tout n’est pas forcément  gagné . Je vous raconte la suite demain et vous donne mes conseils pour atténuer la douleur .

Et vous ?

Vous avez eu une épisiotomie ?

Elle vous a fait mal ?

Je rassure les femmes enceintes, beaucoup ne souffrent pas de leur épisiotomie , je suis aussi  consciente que c’est moi qui ai fait un gros blocage  ….

Ava

 

La photo n’a rien à voir , sauf que malgré la souffrance j’ai aujourd’hui la plus belle petite fille du monde,  bien sûr ♥

Publicités

Read Full Post »

Ce deuxième accouchement a été globalement beaucoup moins douloureux et plus rapide que le premier .

Plus rapide , plus rapide , oui enfin  si on ne compte pas la fausse alerte . Là où je vous avais laissées . Avec des contractions douloureuses irrégulières qui ont duré 2 jours .

Ces contractions se sont intensifiées mercredi soir . Avec Arnaud nous les chronométrions . J’avais super mal , au ventre et au dos . Passé minuit les contractions revenaient toutes les 5 à 8 minutes . Ils m’avaient dit de revenir aux Urgences quand elles seraient espacées de 4 minutes de façon régulière sur 45 minutes . Mais je me sentais de plus en plus mal . J’ai commencé à vouloir m’isoler dans un coin de la chambre et à chercher des positions accroupies pour me soulager , un peu comme une femelle qui va mettre bas .

Nous avons donc pris la décision de retourner aux Urgences vu que c’était évident que je n’allais pas dormir .  A 1h30 bien sûr , sinon ce n’est pas drôle, comme d’habitude . J’ai appelé le Samu mais ils ne pouvaient pas venir rapidement . A la place ils m’ont envoyé les pompiers qui sont arrivés dans les 10 minutes . Je ne pourrais même pas vous dire à quoi ils ressemblaient , 3 chippendales torses nus ? En plus ils n’ ont même pas fait marcher la sirène , pfffffff  . Juste qu’ils m’ont posé 100 000 questions avant de partir et que moi j’étais pressée d’arriver à l’hôpital .

Ce soir là, comme pour la fausse alerte, il  n’y avait heureusement personne à Bichat , je suis tombée sur une super équipe très disponible, à mes petits soins . J’ai commencé par du monitoring et un examen du col . Le travail avait bien recommencé , ouf !  On m’a fait une entrée de perf , on m’a installée dans une salle de naissance ( la numéro 3 en face du poste de surveillance ) et on m’a conseillé de marcher pour accélérer le travail . Avec Arnaud on s’est donc retrouvé à 3 heures du matin à arpenter les couloirs de l’hôpital désertique . Je me suis préparée à l’accouchement avec la sage femme qui venait me voir à domicile . En fait elle m’a juste donné des conseils de respiration et j’ai aussi écouté et pratiqué des séances de relaxation et de visualisation .Voilà ce qui a marché pour moi

Pour soulager les contractions :

  • Marcher à petits pas , être debout, bouger , chercher instinctivement une position qui soulage  . Surtout ne pas rester allongée , c’est la position la pire où j’ai ressenti le plus la douleur .

  • Inspirer par le nez 5 secondes , bloquer un instant et expirer le plus lentement possible par la bouche comme si on soufflait dans une paille . A chaque contraction , mais à faire  aussi entre . La respiration fait des miracles . Vraiment .

  • Visualiser le travail qui est en train de se faire dans le corps , participer  . Je m’imaginais être une fleur qui s’ouvre , laissant ses pétales se déployer doucement . Je m’imaginais aussi être un arbre qui ouvre son tronc et ses branches . J’avais des visions très végétales et très douces , poétiques et  réconfortantes…J’étais sereine .

  • J’ai aussi passé un bon moment assise sur un gros ballon que je faisais bouger avec mon bassin , de façon instinctive là aussi .La douleur était divisée par deux par rapport à la position couchée .

  • Arnaud me faisait une spirale dans le dos à chaque contraction avec son doigt en appuyant bien fort, comme pour extraire la douleur , car finalement je crois que c’est dans le dos où j’avais le plus mal .

  • Avoir quelqu’un à ses côtés aide beaucoup , Arnaud m’a beaucoup soutenue et encouragée . Sans lui je n’aurais pas été capable du 10 ème de ce que j’ai enduré .

Grâce à ces techniques je n’ai jamais perdu pied , ma douleur était forte mais gérable et gérée . Je n’ai pas pleuré , j’ai même parfois rigolé . Je suis restée à une douleur de 8 sur 10 , je n’ai pas explosé l’échelle comme pour Ava .

J’avais faim , j’ai même eu la permission de manger de la compote et de boire de l’eau .

Mais à un moment j’ai commencé à me fatiguer . J’avais quand même déjà 2 nuits blanches derrière moi . La sage femme m’a proposé la péridurale . J’ai demandé une petite heure de réflexion , on m’a refait du monitoring et j’ai perdu les eaux . C’est une sensation vraiment étrange, chaude et délivrante . A partir du moment où on perd les eaux les contractions s’intensifient . J’ai donc accepté la péridurale car j’avais envie de souffler et j’avais peur de souffrir plus . Je n’aurais pas dû , je suis sûre que j’aurais été capable de continuer à gérer la douleur , je m’en veux un peu sur ce coup là . J’aurais dû plus me faire confiance …

Avant la péridurale j’étais dilatée à 5/6 , moins d’une heure après j’étais à 10 ! Si j’avais su que ce serait si rapide je me serais vraiment passée de la péri et j’aurais peut être seulement demandé le masque de protoxyde d’azote .

Je ne vous fais pas un cours sur la péridurale . L’anesthésiste est arrivée , Arnaud a dû sortir . Elle m’a glacée le dos avec un désinfectant . Pendant que je faisais le dos rond elle a cherché l’endroit où piquer . On a attendu un moment où je n’avais pas de contraction pour ne pas bouger et elle a piqué . Je n’ai pas trouvé cela douloureux , on a une drôle d’impression , comme une petite décharge électrique . C’était à moi de doser le produit en appuyant sur un bouton . J’ai appuyé toutes les 10 minutes 🙂 , le maximum que l’on puisse faire .

Pffffffffff…..

Alors je dois dire qu’avec une péridurale qui marche l’accouchement est radicalement différent . C’est le jour et la nuit . Je suis passée d’un état de compétition sportive à un état complètement léthargique . Je suis devenue légumiesque en 10 minutes . Avec l’agréable sensation de planer ? Pas fan de cette sensation finalement …J’ai lutter pour ne pas  m’endormir …

Bref , j’ai soudain une ÉNORME envie de pousser et une envie impérieuse d’aller à la selle . Je suis dilatée à 10 , c’est le moment de repasser à l’action  .

La sage femme installe les étriers et on commence à pousser. Elle place ses doigts pour me montrer où pousser . On attend une contraction , on inspire , on bloque et on pousse à fond sur l’expulsion , 3 fois de suite , même avec la péridurale je sentais encore les contractions mais pas de façon douloureuse  . . C’est le moment où je craque et où je me mets à pleurer , pas longtemps , 3 minutes , juste le temps d’évacuer un peu la pression .Et je me remotive à fond . Mais la péridurale m’a un peu  beaucoup coupé les jambes , au sens propre comme au figuré . Et oui , c’est le risque .

Pour faire glisser le bébé la sage femme  vide une bouteille entière de savon . J’avais apporté mon huile d’amande douce bio mais elle préférait son savon  . Elle met ses doigts à l’intérieur , me masse et écarte les parois . Elle sait que je veux absolument éviter l’épisiotomie , on décide de prendre notre temps .

Je pousse bien , j’y mets toute mon énergie restante , on voit même les cheveux du bébé . Mais mon coquin est décidément très indécis . Il avance quand je pousse mais il recule entre chaque contraction . Le coquin ! A ce rythme  au bout de 40 minutes d’effort il n’a pas avancé d’un poil, sa tête est coincée 😦 Je ne sais quel écran de surveillance ils regardent mais il y en a un de nous deux qui fatigue beaucoup, dangereusement même, Arnaud dit que c’est moi , et le médecin et l’interne arrivent dans les 30 secondes . Ils décident d’utiliser une ventouse pour le sortir rapidement . Je suis désespérée car j’ai peur que la manip lui déforme la tête 😦 . Ils appliquent la ventouse et ils sortent sa tête la poussée suivante en 5 secondes puis l’épaule . Allez hop en moins de 30 secondes j’ai enfin mon bébé sur le ventre ♥♥♥

Grand soulagement .

( Et la trace de la ventouse a disparu dans la journée .)

Mais par contre j’ai une épisiotomie . Le truc que je ne voulais absolument pas avoir

Là aussi je n’ai rien senti . 4 points quand même . Faite par deux jeunes hommes , qui me vident le ventre au passage , il ne faut pas être pudique .

Je regrette d’avoir choisi la péridurale . Je me dis que sans j’aurais peut être été plus vaillante et moins fatiguée pour pousser . Comme pour Ava où l’expulsion avait été super rapide et facile . La sage femme me dit que mon périnée est très fragile et que de toutes façons j’aurais forcément eu une épisiotomie . Qu’il était en souffrance . Qu’il se serait déchiré sinon .Qu’il ne faut pas regretter .

Elle a fait tout son possible pour l’éviter et je veux bien la croire , je l’ai vue s’appliquer longuement à faire glisser la Bête  . Pas comme à Debré où on m’a fait une épisio d’emblée alors que je n’avais même pas encore commencé à pousser 😦  pffffffffff

Le petit et moi allons bien , l’accouchement n’a pas été franchement très douloureux donc on peut dire que c’est quand même un accouchement réussi .

Par contre j’ai un peu les boules pour l’épisiotomie . Je trouve ça très douloureux physiquement mais aussi psychologiquement .Cette incision brutale dans l’intimité .

Voilà maintenant il faut cicatriser et réparer . C’est bien parti , nettement mieux que pour Ava puisqu’à j+11 je n’ai presque plus mal  , maintenant je suis rodée j’ai des bonnes techniques 🙂  , je vous en reparle .

J’essaie de revenir rapidement . Le Petit est un Amour de bébé . Il est très sage , pleure peu , mange bien , dort bien . Mais il réclame souvent les bras 🙂

A bientôt ,

et merci beaucoup à toutes pour tous vos gentils messages !

Read Full Post »

Je viens vous demander conseil .

Je ne vais pas avoir de péridurale pour mon accouchement . Ce n’est pas un choix  héroïque  de ma part mais plutôt une interdiction du fait de ma prise d’anticoagulants . Mais je suis contente , c’est meilleur pour tout le monde , sauf pour Arnaud peut être 😉

Est ce que vous avez déjà préparé un accouchement sans péridurale

avec de l’hypnose ?

ou autres choses ?

Il parait qu’il y a d’excellents résultats et que  parfois même en chirurgie l’hypnose remplace une anesthésie .

Est ce que vous connaissez l’hypno natal ? La méthode avec les entretiens et les CD à écouter .

Je me laisserais bien tenter …

Vous avez déjà essayé ?

gilets roses 143

Pour Ava j’ai souffert   pendant l’accouchement . J’avais très très mal au ventre bien sûr mais aussi et surtout affreusement mal dans le dos et dans toute la jambe droite. L’impression d’être dans un broyeur ou écartelée sur une table de torture avec quelqu’un qui m’épluche les entrailles . J’ai eu une péridurale après 10 heures de travail pénible .J’envoyais Arnaud toutes les 5 minutes chercher l’anesthésiste dans le couloir . C’est un petit monsieur qui est finalement venu et j’ai été très mal élevée avec lui, oupssss, j’attendais beaucoup de sa part et il n’a pas été à la hauteur. Oh! je crois que je l’ai même insulté de colère .Pardon,  pffffff. Je n’ai rien senti à la manip mais apparemment j’ai bougé . Tu m’étonnes , j’étais secouée par les contractions, fallait venir deux heures avant monsieur ! A moins que ce ne soit  plutôt lui qui se soit planté parce que je crois que j’ai quand même pris sur moi pour rester immobile , j’avais peur de la paralysie . Bref,  l’aiguille s’est déplacée et du coup je n’ai pas bénéficié longtemps de l’effet anesthésiant. Mais j’ai quand même mangé le produit . Tout faux en somme  .

gilets roses 157

Il y a un moment avant la fin où j’ai eu tellement mal que j’ai complètement perdu pied . Je me suis mise à pleurer, crier, j’étais effondrée, j’avais peur de ne pas y arriver , j’étais coincée, découragée, complètement submergée par la douleur et je n’arrivais plus à me reprendre . La sage femme m’a alors mis un masque de protoxyde d’azote sur le visage ( le gaz hilarant, c’est de la drogue non? ) , je l’ai gardé les 5 heures restantes avant d’expulser la Bête .Je me suis sentie partir comme si j’étais loin sous l’eau, j’avais l’impression que la pièce était au fond de l’océan et j’entendais des cris d’animaux marins ( ?!?! ). Je pense que c’était Arnaud qui me suppliait d’enlever un peu le masque pour respirer de l’air   . Cela m’a aidé mais ce n’était pas top non plus . Je n’étais absolument pas connectée, ni avec mon corps , ni avec le bébé. Finalement j’ai eu un regain d’énergie sortie du plus profond de mon corps pour accoucher normalement après 15 heures de lutte  .L’expulsion a été rapide , j’étais à fond, super concentrée et je me suis  débrouillée pour bien pousser et aux bons moments .

gilets roses 146

Mais putain bordel sa race  j’ai vraiment douillé pendant la phase de dilatation .Celle où 15 personnes viennent y mettre les doigts pour voir à quel rythme ça avance , mais allez y , je vous en prie ….

Je ne voudrais pas me retrouver dans ce même état de panique et de douleur extrême une deuxième fois .

Je ne m’attends pas à rien sentir du tout mais je voudrais pouvoir garder le contrôle et ne pas sombrer dans des états seconds .

Surtout qu’à Robert Debré les sages femmes ont été nulles . Blasées, fatiguées, sans aucun conseil ni sourire ni un seul mot encourageant .En plus y’en a une qui m’a pourri le bras avec sa perf sans parler de la perfide qui m’a fait l’épisiotomie …Un peu de douceur quand même , merde !

Pour l’instant je n’ai pas peur de l’accouchement . Je n’avais pas vraiment peur non plus pour Ava , au moins le jour J , ce qui ne m’a pas empêché de souffrir .

Voilà , si vous avez des astuces pour bien vivre un accouchement je prends !

Je n’ai jamais eu aucune préparation . Je me suis débrouillée comme j’ai pu avec mes exercices de respiration et je me souviens d’avoir beaucoup pensé à Matrix que j’avais vu la veille et qui a coloré toute cette attente .C’est un bon film pour aller accoucher , ça m’a aidée à être plus forte et à ne pas m’effondrer dès le départ ! Merci Néo /Keanu Reeves !

Et bien sûr merci à Arnaud ♥ qui est resté 15 heures à côté de moi à me tenir la main alors que j’étais moyennement gracieuse, sans manger , sans dormir ni s’assoupir et sans se plaindre  .Il a même participé , touché la tête avant l’expulsion et coupé le cordon . Il a TOUT vu oui , et ça ne l’a pas traumatisé . Il faut ABSOLUMENT qu’il soit là pour le 2 ème accouchement et je me demande déjà avec inquiétude qui gardera Ava pendant ce temps là s’il faut partir précipitamment ….Maman tu veux bien venir habiter chez nous pendant 1 mois ? Y’a un joli canapé qui t’attend !

😉

Les photos  c’est la répétition de la tenue et de la coiffure pour l’anniversaire dans un mois .

Bon lundi , je pense bien à vous !

edit : j’ai oublié de dire qu’ils ont mis un produit dans ma perf pour intensifier , accélérer les contractions et la dilatation . Pourquoi font ils cela ? Pour se débarrasser au plus vite au prix d’une douleur plus grande ? 

Read Full Post »