Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘soins suture épisiotomie’

Pour ce deuxième accouchement je souhaitais vraiment éviter l’épisiotomie , vu le fiasco de la première .

J’avais prévu de me masser le périnée avec l’huile bio féminaissance de chez Pranarom  pour bien assouplir la zone . C’est un mélange d’huiles végétales et d’huiles essentielles .

04631313

Quand on a déjà beaucoup de contractions il ne faut commencer le massage qu’à partir du début du 9 ème mois car les massages pourraient déclencher le travail sur un terrain déjà sensible . Comme mon petit baleineau est arrivé bien vite , je  me suis massée à peine …  2 fois. Je ne peux donc pas vraiment porter de jugement sur cette technique d’assouplissement ni sur ce produit .

Juste qu’il ne pique pas les muqueuses , même si on masse  l’intérieur,  et qu’il ne sent pas trop fort , l’odeur reste douce .Vous pouvez le trouver sur le site de produits biologiques et naturels Naturalforme ici 

Cette fois ci toutes les gentilles sage femmes de l’hôpital savaient que je ne voulais pas d’épisiotomie . Je suis tombée sur une bonne équipe , patiente, douce , à mon écoute . Nous avions décidé de prendre notre temps pour l’expulsion et la sage femme a tenté de faire glisser le bébé avec 1litre de savon liquide , elle n’a pas voulu de mon huile d’amande douce ( il a dû naître avec la tête propre )  . Elle s’est donnée beaucoup de mal pour me masser , rentrant ses doigts , écartant les parois … de mon côté j’ai mobilisé toute mon énergie pour pousser . Malheureusement après 40 minutes d’effort le bébé n’avait toujours pas avancé d’un millimètre , sa tête coincée à l’entrée 😦

Apparemment à un moment  un de nous deux est tombé en souffrance et il a été décidé de  sortir mon baby boy rapidement . La chef, l’interne et l’externe sont arrivés en 30 secondes et ils ont sorti mon Alistair avec une ventouse . Sauf que pour effectuer cette manipulation ils m’ont fait une épisiotomie . 4 points , en diagonale vers la droite .

Mais cette fois ci je la vis beaucoup mieux .

D’abord parce que l’on m’a prévenue sans me prendre en traître. J’ai bien vu que la sage femme s’était donnée beaucoup de mal pour l’éviter et elle paraissait aussi désolée que moi .

Ensuite parce qu’on m’a fait comprendre qu’elle était nécessaire dans mon cas . Apparemment mon périnée est très fragile , la laborieuse cicatrisation de la première épisiotomie n’a pas dû arranger le terrain .

Je risquais la déchirure . A ce propos , d’après les témoignages que j’ai lus , la déchirure est parfois beaucoup moins grande, profonde et douloureuse qu’une épisiotomie . Le mot fait peur mais la réalité est souvent moins effrayante.

Mieux vaut prévenir que guérir ? Pas si sûr donc .

Alors ?

Le débat reste ouvert …

Bon il y a aussi des grosses déchirures avec des effets secondaires épouvantables ( incontinence fécale & Co )  , mais elles restent rares . Avec ma crevette de 2,600kg , je ne me serais probablement pas déchirée sur 18 points non plus quand même , si ? …

C’est l’interne aidé de l’externe qui m’ont recousue  (  2 jeunes et beaux hommes , tant qu’à faire ) . Et bien ils ont été particulièrement patients , précis et méticuleux .Je pense que les hommes sont plus doux que les femmes quand ils s’occupent de cet endroit, non ?  A défaut d’être 100% indolore , la cicatrice est  quasiment invisible .Beau travail messieurs !  A J + 5 semaines je ne la vois plus . Il me reste juste un point qui n’est pas tombé .

J’ai quand même beaucoup souffert pendant 1 semaine / 10 jours .

A l’hôpital ils m’ont donné du Dafalgan et un anti inflammatoire les 2 premiers jours . Il a fallu batailler pour l’avoir 2 jours de plus .

Normalement ce n’est pas du tout conseillé  mais à la maison je me suis fait un petit cocktail Doliprane 1000 + Nurofen 400 toutes les 6 heures jusqu’à ce que mon estomac rende l’âme ( soit 3 ou 4 jours).

Après ça allait mieux et j’ai géré sans .

Voilà donc quelques conseils personnels pour atténuer la douleur et qui ont marché sur moi  :

  • Prier beaucoup son Dieu 
  • Le cocktail Doliprane 1000 + Nurofen 400 sur du court terme ,  même si cela est déconseillé , comme ça on peut envisager de pouvoir s’endormir et de souffler un peu. Merde, ils n’ont qu’à prescrire quelque chose .
  • Laver la cicatrice avec un gel surgras doux pour la toilette intime une à deux fois par jour ( surtout après chaque selle ). Moi et ma fille utilisons celui ci et je le trouve parfait  :

9680

  • Rincer la cicatrice longuement à l’eau fraîche /froide pour soulager . Éventuellement appliquer une poche réfrigérée . Certaines femmes préféreront la chaleur , à voir selon ses préférences .
  • S’essuyer délicatement / tamponner avec des kleenex tout doux jusqu’à ce que la zone soit bien sèche ( éviter le sèche cheveux )
  • Mettre des protections bio et en changer très très régulièrement .
  • Porter des vêtements amples, surtout rien de serré à cet endroit .Et si cela est possible laisser la suture le plus possible à l’air libre ( difficile quand on saigne beaucoup comme moi  ) .
  • Marcher . Ne surtout pas rester couchée ou trop assise .Il faut stimuler la circulation sanguine et bouger .
  • Prendre du silicium organique , magique aussi  pour accélérer la cicatrisation . Pour moi 20 ml 2x/jour , celui de chez Vitasil , et en prime j’ai une belle peau .
  • Prendre de l’homéopathie : Arnica Montana , Staphysagria et Apis tout de suite après l’accouchement ( j’en parle ici )et régulièrement les jours suivants , en 9 CH pour la suite.
  • Prendre l’ élixir de cristal de roche de chez Ansil . 30 gouttes le soir pendant 21 jours . Il aide à surmonter la douleur, mais pas que , cet élixir est génial et je lui réserve un post à lui tout seul . En plus il déstresse à fond , je le conseillerais bien pour les femmes sujettes aux baby blues ou aux crises d’angoisse …
  • Visualiser le processus de  cicatrisation . J’aime de plus en plus la visualisation . Pas besoin d’être une pro , juste visualiser sa suture propre, souple et cicatrisée .
  • Pleurer un bon coup pour évacuer la douleur et la tension , ce que j’ai fait le 4 ème jour .
  • Suivre rapidement après l’accouchement un régime riche en fibres ( compotes et jus de pruneaux pour moi + céréales complètes ) pour éviter d’être constipée .La présence des fils et la possible crise d’hémorroïdes post accouchement peuvent psychologiquement bloquer le transit 😦

Si la suture ne veut pas cicatriser ou menace de s’infecter on peut appliquer un cataplasme au miel de thym ou à l’argile , il parait que cela fait des miracles .

A 5 semaines après mon épisio je ne la sens pratiquement plus du tout . Elle n’est presque plus visible même s’il me reste un point . Elle est un tout petit peu rigide mais je crois que c’est normal, ça va durer jusqu’à ce que les fils en interne se résorbent .

Je précise qu’en plus je suis sous anti coagulants et quoiqu’on en dise ça ne facilite pas du tout la cicatrisation . Et je saigne encore beaucoup . Ils avaient dit 3 semaines , je vais doubler la durée 😦

J’ai essayé de masser la cicatrice quand j’avais encore tous les fils , je ne vous le conseille pas , c’était douloureux . Là je commence à le faire tout doucement et ça va .

Dans une semaine j’ai mon rdv post accouchement chez ma gynécologue et si tout va bien nous pourrons reprendre notre vie de couple . J’appréhende un peu , j’ai peur d’avoir mal , mais on va faire ça délicatement , avec douceur et patience .

L’été sera chaud ?

Dans les t-shirts dans les maillots  ?

?

Et vous , vous avez des astuces pour éviter / réduire la douleur de l’épisiotomie ?

Read Full Post »